"L'AVION PARIS-NEW-YORK S'EST ÉCRASÉ AUX AÇORES
 48 morts dont Marcel Cerdan…".

L'appareil avait décollé d'Orly le jeudi 27 octobre 1949 à 2h 06. Il devait faire escale vers 20 h 45 aux Açores. Le contact radio avec la tour de contrôle de l'aérodrome de Santa Maria s'est interrompu vers 20 h 50 alors que l'avion de la compagnie Air France était en phase d'atterrissage. Les débris du Lockheed Constellation F-BAZN ont été retrouvés éparpillés sur les flancs du Pic  Rodonta, sur l'île San Miguel. Les 37 passagers et les 11 membres de l'équipage ont tous péri dans l'accident. Les jours suivants, l'information, qui fait les grands titres à la Une des journaux, éclipse auprès des lecteurs celle qui annonce enfin la formation d'une nouvelle équipe gouvernementale mettant fin à trois semaines de crise, la septième crise depuis l'élection du Président Auriol en janvier 1947.

L'AURORE l'avion à la Une

 

Qui n'a jamais entendu parler du boxeur Marcel Cerdan ? Le bombardier marocain avait remporté 111 victoires en 115 combats ! N'a-t-il pas ravi aux Américains le titre de champion du monde contre Tony Zale l'année précédente ? On a vu aux actualités cinématographiques l'accueil des Parisiens à son retour des États-Unis, une vraie folie ! Noyé au cœur d'une foule en liesse, le cortège vers l'Hôtel de Ville n'arrivait pas à progresser. Le Président de la République a reçu le champion à l'Élysée.

Certains ont eu la chance d'assister à ses matchs, ils les évoqueront encore longtemps. Les 

Le poing de Cerdan

journaux et la T.S.F. commentaient ses combats, chaque reprise était analysée. Jake La Motta lui a ravi le titre. On ne lui en veut pas : d'abord, la réputation de La Motta était sulfureuse et puis, … le match n'avait-il pas été avancé, empêchant notre champion de s'échauffer correctement ? Blessé, Marcel avait dû abandonner au 11ème Round. Sa revanche a été repoussée par l'Américain pour des raisons qu'on a prétendues fallacieuses. Le champion repartait confiant aux États-Unis, bien décidé à reprendre son titre à La Motta. La légende prend corps avec sa mort accidentelle à 33 ans seulement.

 "… la violoniste Ginette Neveu…"

La grande artiste virtuose Ginette Neveu était moins connue du grand public. La taille des caractères du titre du Républicain du SUD-OUEST, cité plus haut, est plus évocatrice que les mots qui expriment l'annonce de sa mort dans la catastrophe. À l'époque, les personnes qui avaient entendu parler de la célèbre 

violoniste n'avaient pas toujours eu l'occasion de l'entendre, car la possibilité d'assister à des concerts de musique classique, d'écouter "la grande musique" étaitréservée aux habitants des grandes villes et aux possesseurs de phonographes. Encore, fallait-il avoir une solide culture musicale ! Les musiciens et les mélomanes pleuraient Ginette Neveu.

 

violin_clip_art_12389

"… et cinq bergers basques des Aldudes"

L'auteur ne s'est pas contenté de parler des deux célébrités qui étaient à bord, il a surtout sorti de l'anonymat les trente-cinq autres passagers et les onze membres de l'équipage, car toutes les vies se valent.

Les autres victimes méritaient aussi qu'on s'intéresse elles. Le destin de beaucoup d'entre-elles était remarquable et leur parcours révélait l'amorce des transformations profondes et durables de la société et des modes de vie qui allaient se produire dans les décennies suivantes. À  une époque où voyager par avion était un luxe, le Constellation contribue aussi à la réalisation du rêve américain. À bord, cinq bergers basques espèrent s'enrichir en s'expatriant dix ans au Texas,  travailler dans des ranchs, Amélie Ringler, ouvrière bobineuse dans une usine textile de Mulhouse, s'envole vers la fortune, le sort a fait de cette jeune fille modeste, l'héritière d'une riche marraine propriétaire d'une usine de bas Nylon à Detroit. L'avion transporte des personnalités très diverses: un ancien marchand de chapeaux, Kay Kamen multimillionnaire.  Il avait eu l'idée de la montre Mickey Mouse et avait convaincu Wald Disney de se lancer dans le merchandising ; René Hauth, Rédacteur en chef des Dernières Nouvelles d'Alsace, avait été espion pendant la Seconde Guerre mondiale; un graveur art-déco, peintre mondain de l'entre-deux guerres, Bernard Boutet de Monviel, après une période orientaliste, il avait assouvi sa passion pour l'architecture avec ses tableaux réalisés aux États-Unis où son talent était reconnu et apprécié ; Guy Jasmin, Rédacteur en chef du Canada qui était venu préparer l'Année sainte et accompagner sa mère sur les lieux de pèlerinages catholique ;… Le pilote de l'appareil, un ancien des Forces françaises libres.

Il y a aussi ceux qui sont restés sur le carreau : un couple ravi de prolonger la durée de son voyage de noce sur un paquebot transatlantique et une troisième personne, moins satisfaite sur le moment de ce contretemps. Ils font les frais de passe-droits, leurs places ont été cédées à trois voyageurs de dernières minutes : Marcel Cerdan pressé de rejoindre à Manhattan Édit Piaf, dont il était l'amant du moment ; son manager, Joe Longman, l'homme aux éternelles lunettes noires ; son ami le restaurateur Paul Genser. Quand le public apprendra beaucoup plus tard ce qu'il en était de la "grande amitié" qui unissait les deux mythes, la légende s'établira définitivement, enrichie de leurs amours contrariées par le sort.

*****

Adrien BOSC a construit son roman autour du crash du Constellation d'Air France le 28 octobre 1949 dans l'archipel des Açores sous deux aspects, l'un objectif et rigoureux, l'autre romancé et fictionnel. Le premier, fruit d'une enquête minutieuse, respecte la chronologie du vol, des secours, le rapatriement des corps, leur identification, le déroulement l'enquête, la reconstitution du parcours de l'appareil et l'explication de son détournement de trajectoire à l'approche des Açores. Le second concerne les personnages, leur portrait, leur histoire, leurs goûts, leurs sentiments, leurs réactions, sa chronologie se réfère aux évènements concomitants, antérieurs, postérieurs qui se déroulent dans un grand désordre géographique, interroge sur les interventions du  hasard, du destin, de la chance, flirte avec l'occultisme, en se basant sur des correspondances, des coïncidences de dates.

*****

Cette navette entre le réel et la fiction, le rationnel et le subjectif, la froideur impersonnelle des faits et le ressenti des êtres, maintient le lecteur en haleine à condition qu'il y adhère et qu'il accepte le désagrément d'avoir à pratiquer, lui aussi, un va et vient d'un chapitre à un autre pour retrouver qui est qui et quel est son rôle exact, dans la multitude des personnages évoqués, parfois sans rapport direct avec le sujet.

Le Grand prix de l'Académie française 2014 a été décerné à Adrien BOSC pour Constellation.

Le titre du Républicain du Sud-Ouest

http://www.retours-vers-les-basses-pyrenees.fr/2013/10/mort-par-accident-aux-acores-le-28.html

Pour aller plus loin 

lien vers le rapport

http://aviatechno.net/constellation/rapport_f-bazn.php

La stèle sur les lieux de l'accident

http://www.musimem.com/images/Neveu_Stele-GF_Bruno_Chaix_Panoramio.jpg

Le coup droit de Cerdan Championnat du monde de boxe Cerdan-Tony Zale 21-09-48

http://www.marcelcerdanheritage.com/documents/journal-francesport.pdf

http://www.marcelcerdanheritage.com/5.aspx?sr=12

Ginette Neveu :

http://www.dailymotion.com/video/xjjj1a_etienne-vatelot-et-la-volute-du-violon-de-ginette-neveu_music

http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article2254

Image de violon

http://forum.le-violon.org/topic9698.html

Kai Kamen

http://blog.disneystore.com/blog/2012/01/flashback-friday-who-was-kay-kamen.html

À propos de Bernard Boutet de Monvel

http://www.leparisien.fr/paris/bernard-boutet-de-monvel-un-peintre-a-decouvrir-20-06-2001-2002244605.php

https://leparadigmedelelegance.wordpress.com/tag/bernard-boutet-de-monvel/

http://artcontrarian.blogspot.fr/2012/03/precisely-delineated-high-society.html